Partant des recherches ethnosociologiques de Pierre Bourdieu sur l’Algérie, effectuées à la fin des années 1950, cet article revient, de façon relativement critique, sur l’idée reçue et largement admise par de nombreux analystes et commentateurs scientifiques et médiatiques qui considèrent que les interventions de Pierre Bourdieu dans l’espace public datent du début des années 1960 à propos de la guerre d’Algérie et/ou que les premiers écrits de Pierre Bourdieu sur l’Algérie avaient le même caractère très engagé que celui de La misère du monde publié en 1993. Selon d’autres, Pierre Bourdieu serait même le père intellectuel du militantisme culturel berbère. Or, il nous semble – et c’est le propos de ce texte – que la puissance, l’élégance et la finesse scientifique et politique de l’œuvre sociologique et ethnologique de Pierre Bourdieu sur l’Algérie en général et la Kabylie en particulier doit toute sa distinction au caractère « poli » et « dépolitisé » de son style, de son approche et de son rapport à ses objets scientifiques et à la politique

error: المحتوى محمي !!